08/09/2005

Racines



A l'heure de l'oubli les pieds nus dans la terre
Etrange point d'union des abîmes et du ciel
Effleurer frissonnant sous le vent des éthers
Et couler sur l'écorce le doux parfum du miel
Genoux lêchés dans l'onde et le sein au zéphyr
Face à l'immensité au coeur de Déméter
Offrir le blanc calice à l'étoile Altaïr
Et féconder l'extase en rosée printanière

00:06 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Tiens, je n'avais pas vu que tu étais de retour Welcome back alors :)

Écrit par : Marco | 08/09/2005

En passant... Se replonger dans l'ambiance de Nosferatu.... :-))

Écrit par : huella | 16/10/2005

Les commentaires sont fermés.