17/02/2005

Comeratus



Autant je peux comprendre qu'on ne puisse pas être fier d'un acte posé, autant j'ai du mal à saisir qu'on ne sache pas regarder ses idées en face ...

14:50 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

regarder ses idées en face ! tu parles de honte, c'est bien cela ?
enfin je veux dire, la honte de penser des choses qui ne seraient pas correctes ?

Écrit par : Nola | 17/02/2005

Entre autres Mais pas nécessairement ... Le correct ou pas correct, tout ça est très relatif, très culturel en fait ... Non, ça peut être n'importe quoi ... Cependant, on peut avoir honte de ses idées ou en être mal à l'aise, ou se trouver ridicule etc. Or, ce sont nos idées ... Nous les produisons ... C'est une part de nous même ... Curieux non ? ;)

Écrit par : Nosferatu | 17/02/2005

Ses idées ? Peut-être que si nous les regardions en face, nous nous apercevrions qu'elles ne viennent pas autant de nous que nous le pensons. ;) Ou pire encore, que nous les partageons, alors que nous croyons être originaux...
A bientôt

Écrit par : Ubu | 17/02/2005

Parfaitement d'accord Il n'empêche que finalement, qu'elles soient vraiment de nous ou non n'est pas le problème ... Toujours ce satané autojugement stérile hein ?

Écrit par : Nosferatu | 17/02/2005

" Regarder ses idées " ... l'image est plaisante : je vais m'y atteler ;~-

Écrit par : Owen | 17/02/2005

... Je te rassure, tous les cartons sont défaits et rangés :-))

Merci de ta fidelité à mon blog !! Bonne journée, bon week-end, bisous

Écrit par : Fred | 18/02/2005

Pas moyen de regarder mes idées en face, elles me tournent le dos...

Écrit par : Hollynx | 19/02/2005

J'en reviens... ...et remet en question tous mes vieux préjugés ancrés depuis des lustres.
Beau petit lavage de crâne, cà fait un bien fou...

Écrit par : Annie | 20/02/2005

Assumer... Se regarder en face et faire la paix avec sa conscience...

Écrit par : Neige | 22/02/2005

... Un petit coucou en passant, ON ATTEND LES MISES A JOUR :).
Bizoo :x

Écrit par : Epine de Rose | 24/02/2005

Les commentaires sont fermés.