31/01/2005

Ride



Que crains-tu dans ton écrin de pierre
La morsure irrémédiable du temps
L'érosion lente de tes sens
La disparition irrémédiable de ton ardent tempérament
La flétrissure irréversible de ta virilité première
Aaah orgueil que nous fais-tu là

02:47 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Quelle productivité ce week-end Que des belles images et que des beaux textes. J'ai auassi fort aimé le texte sur les wagons plombés. J'ai fait un mémoire sur la Shoah, qui m'a "obligé" à lire des tonnes de témoignage et cela ne me laisse jamais indifférent. Et en plus, Jean Ferrat, mercveilleux chanteur...

Vraiment, ce site ne perd pas de sa qualité, que du contraire.

Bonne journée, Nosfératu

Écrit par : Marco | 31/01/2005

que dire de plus ? J'adore ta noirceur ! Bien plus belle qu'une quelquonque lumière

Écrit par : Nola | 31/01/2005

Les commentaires sont fermés.