17/01/2005

Repos du Guerrier



Instant supendu d'après la bataille
Seconde qui se perd au dessus du néant
Où le corp se dénoue des spasmes dionysiaques
Et que s'appaise le souffle en soupirs frissonnants

16:53 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Pas mal l'image Je viens de chercher ce que signifiait dyonisiaque... :)

Écrit par : Marco | 17/01/2005

On peut dire aussi bacchanale (de bacchus).
Dionysos n'était pas seulement le dieu de la vigne et du vin; il était aussi le dieu de la folie, des orgies, du délire et du plaisir physique (à ne pas confondre avec eros qui signifie "désir").
Les prêtresses de Dionysos se réunissaient souvent à la plaine lune pour s'adonner à des sacrifices humains ou pour se donner au dieu. Ces nuits là, n'importe quel inconnu pouvait les prendre. Les enfants nés de ces unions étaient considérés comme enfants du dieu.
On a longtemps pensé qu'Alexandre Le Grand n'était pas le fils de Philippe de Macédoine mais celui de Dionysos. Du moins, c'est ce que prétendait sa mère Olympia, prêtresse du dieu. Un oracle égyptien aurait confirmé la chose.

Écrit par : Nosferatu | 17/01/2005

Les commentaires sont fermés.