14/01/2005

Sémantique

Chacun peut y mettre ce qu'il désire, mais le vulgaire est pour moi une preuve irréfutable de la pauvreté d'un esprit, de son manque d'arguments, de la stérilité de son imagination.

Comme je l'expliquais récemment à mon aîné qui me posait la question, la différence fondamentale entre l'érotisme et la pornographie, c'est le vulgaire.
L'érotisme suggère, sussure, insuffle, met l'imagerie mentale en émoi, le corps et l'esprit en attente. Il a besoin de la participation du spectateur, de la force de son imaginaire. Il l'oblige à anticiper, supposer ... Le maître mot de l'érotisme est le "non dit".

Je fais exactement la même différence entre le fantastique et l'horreur. Encore et toujours ce même vulgaire que j'execre parce qu'il m'abrutit, parce que les armes ne sont pas égales, parce que je suis ravalée à l'état de larve avachie, moi qui aime tant les défis.

Et l'on pourrait en dire de même de l'humour : l'humour vulgaire est la seule forme de rire qui ne m'atteint pas. Pire, qui a l'effet inverse de celui que l'on attend : je trouve ça à en pleurer !

Alors allons-nous laisser ce vulgaire nous gâcher le rire, le sexe, le sang et la mort ? Tout ce qui fait de nous autre chose que de simples survivants ?

17:26 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Eh bien, Tu n'as pas que l'humour dans tes talents, tu t'exprimes très bien aussi. Aurais-tu une licence en psychologie ou une discipline du genre ?

Pourtant, parfois, une bonne blague bien potache peut avoir l'effet d'un pavé qu'on jette dans une mare et un film d'horreur permet de se défouler . Par exemple, j'ai bien aimé les Hellraiser, mais je les ai regardés l'après-midi (: )))).

Quand au porno... n'est-ce pas parfois une manière de rompre 'virtuellement' la solitude ? D'apprendre ?

N'a-t-on pas parfois besoin de ces choses un peu vulgaire, ne fût-ce que pour apprécier le plus subtil par comparaison ?

Enfin, ce n'est qu'un avis...

Écrit par : Marco | 15/01/2005

bien sûr Et je ne le dénie à personne. Cela n'engage que moi.
Et puis je ne pense que tout ce qui ne soit pas vulgaire soit automatiquement subtile. Il y a aussi des blagues de potache qui me font rire ... tant qu'elles ne sont pas vulgaires :p
C'est bien difficile de définir un terme. Le vulgaire me fait l'effet d'un pavé dans l'estomac; je l'associe à la lourdeur, à la laideur, au manque total d'inventivité, à la grossièreté ....
En fait, lorsque tu te demandes si le vulgaire ne te permet pas d'apprécier le plus subtil, cela me fait à moi, l'effet inverse. Il y a ce que j'aime, et ce que je découvre vulgaire en comparaison. Et je me dis que je n'aime pas ça.

Quant à ma licence en psycho ... et bien c'est dans mes projets futurs au jury central.
En fait, j'ai été élevée par une maman instit et psycho péda par la suite.
Sa vie avait fait d'elle quelqu'un de peu "physique"... J'ai donc manqué un peu de chaleur humaine. Par contre, elle était étonnamment communicative. On pouvait tout lui dire ... nous parlions de tout... Elle nous aidait à analyser.
Aujourd'hui, elle est encore et toujours ma meilleure amie. Mais ça fait peu de temps que je m'en suis rendue compte.
Comme tu as certainement pu l'entrevoir, ma vie n'a toujours été une partie de plaisir. Mais cela m'a conduité à porter un autre regard sur les choses.
Et puis plus tu te connais toi même, plus tu apprends à connaître les autres.
On est tous des humains finalement hein ? Enfin je crois :p

Écrit par : oui-oui | 15/01/2005

lol Va falloir que j'apprenne à utiliser ma nouvelle signature ici hihi !

Écrit par : Nosferatu | 15/01/2005

Les commentaires sont fermés.