14/01/2005

Angoisses enfantines

Enfant, j'avais peur même de mon ombre. La nuit était source de terreur. D'ailleurs, j'étais persuadée qu'un monstre ou un individu dangereux se cachait sous le lit d'ami que l'on avait installé dans ma chambre. Aussi, avant de m'endormir, je récitais la même petite phrase rituelle à voix haute qui dissuaderait, pensais-je, tout agresseur éventuel. Bien piètre menace si le danger avait été réel mais sans laquelle je ne pouvais absolument pas trouver le sommeil ...

Finalement, dans le miroir de nos fantasmes, de quel côté est donc le véritable "nous" ?

22:32 Écrit par Nosferatu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.